Quelles sont les solutions financières pour la création d’entreprise ?

Publié le : 09 septembre 20213 mins de lecture

Plusieurs méthodes existent pour financer un projet de création d’entreprise. Les types de financement se divisent en deux catégories : les financements dits internes et les financement externes. Parmi les financement internes, vous pouvez citer les apports en compte courant d’associé et les apports en capital social. Les aides et subventions, les crédits-baux ainsi que les emprunts bancaires figurent parmi les financements externes pour la création d’une entreprise. Chacun de ces types de financements possède ses propres atouts ainsi que ses inconvénients. Il vous faudra alors faire votre choix selon vos besoins et vos attentes.

Les apports en numéraire

Les apports en numéraire se définissent comme les apports d’argents que les actionnaires ou les associés effectuent à une société. En contrepartie, des titres de la société seront offerts aux apporteurs. Les modalités de libération se diffèrent selon la forme juridique de l’entreprise. Pour le cas d’une entreprise individuelle, il s’agit plutôt d’apports de l’exploitant. Avec les apports en numéraire, l’entreprise possédera des fonds propres qui ne seront pas remboursés. Le démarrage de l’activité de l’entreprise sera financé par cet argent. Les actionnaires ou les associés effectuant des apports en numéraire pourront bénéficier sur le revenu d’une réduction d’impôt de 18% des montants investis.

Les investisseurs

Parmi les solutions financières pour la création d’entreprise se trouve aussi les investisseurs qui sont des actionnaires ou associés qui vont apporter des fonds pour l’entreprise. De nouveaux fonds pourront alors être apportés à l’entreprise. Des compétences particulières pourront aussi être apportées dans certains cas. Parfois, les investisseurs se présentent comme un élément permettant à un projet de se concrétiser. Pour le développement de l’entreprise, l’arrivée d’investisseurs disposant d’un carnet d’adresse bien rempli et de qualité sera un argument de poids. Par contre, les inconvénients ne doivent pas être négligés lors de la sollicitation des investisseurs. Investissant directement en capital, ils vont acquérir des titres de l’entreprise. La part des actionnaires et des associés au sein de l’entreprise diminuera donc.

Les emprunts bancaires

Les prêts bancaires professionnelles peuvent aussi servir de solution financière pour la création d’entreprise. De nombreuses entreprises ont utilisé cette solution de financement à ses débuts. Un dossier de financement sera monté et vous aurez besoin de convaincre l’établissement bancaire ou l’organisme prêteur de vous accorder un crédit. Pour l’entreprise, il sera plus judicieux de faire appel à un courtier en financement professionnel. Le remboursement du prêt se fera ensuite en plusieurs échéances. Contrairement aux investisseurs, le quote-part de capital des actionnaires ou des associés ne sera pas dilué.

Plan du site